Réussir la Rédaction de la Fiche Produit

DropShipping, e-commerce, Fiche Produit, Rédaction, shopify -

Réussir la Rédaction de la Fiche Produit

 

TUTO : COMMENT BIEN RÉDIGER LA FICHE DU PRODUIT  ?

____________________________________________

 

Lorsque l’on vend des produits en ligne, que ce soit via le dropshipping ou un e-commerce classique, l’on n’échappe pas à l’étape de la rédaction de la fiche du produit. On pourrait croire qu’à l’ère de la vidéo et à l’époque du triomphe de l’image, plus personne ne lit réellement les textes qui accompagnent vos pages de ventes. Et pourtant. Il est admis qu’une bonne rédaction de votre fiche de produit peut augmenter vos conversions de 20 % . Les statistiques ne montrent pas cependant combien de ventes vous perdez si vous n’avez pas ou si vous avez une rédaction déplorable.

Pour beaucoup de dropshippers, cette étape est une véritable torture. Nous n’avons pas tous l’âme poète, le sens du beau mot et quand bien même, on ne vend pas beaucoup avec de la poésie… la vente consiste à entrer dans la psychologie de l’acheteur. Mais dans le dropshipping, on n’a pas ce dernier en face de nous. La rédaction de notre fiche de produit doit donc répondre à des standards, à des méthodes éprouvées et prouvées pour leur capacité à convertir.

On s’applique aussi bien pour la rédaction de la fiche de nos produits standards (I) que pour la rédaction des pages produits de nos winners (II)

 

 

I - LA RÉDACTION DES PRODUITS STANDARDS

Réservée aux produits dans la boutique dont le but est de garnir cette dernière et pour lesquels l'e-commerçant n'entend pas forcément dépenser un budget publicité, notre méthode standard reste cependant exigeante.

Elle doit être appliquée et sérieuse, car les boutiques qui génèrent beaucoup de visites peuvent voir des achats sur des produits de garnissage. De plus, une boutique qui contient beaucoup de produits, contient aussi beaucoup de descriptions et tout cet ensemble participe à référencer le site dans les moteurs de recherche.

Enfin, parce que certains produits sont proposés en upsel ( vente additionnelle) lorsque le visiteur choisit d'acheter un winner, il est important d’anticiper la rédaction des fiches de ces produits que l’on croit secondaires.

Enfin, vous serez surpris lorsque vous aurez une cinquantaine ou une centaine de produits dans une niche devoir que les produits qui génèrent des visites autonomes (sans que votre publicité n’y soit pour grand-chose) ne sont pas toujours ceux auxquels vous pensiez.

Ainsi, la fiche de produit a deux aspects rédactionnels que l'on retrouve toujours : le texte (1) et la Fiche Technique (2)

 

1 - Le texte

Il s'agit d'indiquer en quelques phrases seulement, ce qu'est le produit. Le but est de présenter son utilité ou le bénéfice qu'il apportera au lecteur, puis de susciter le désir et enfin de stimuler le passage à l'action dudit lecteur.

Ainsi, chaque fiche de produit rédigée contient cette trame dite de la méthode AIDA :

A = Attention

I = Intérêt

D = Désir

A = Action

 

Prenons l’exemple de la tasse à tête de chat. Vous en trouverez plusieurs exemples ici : https://amzn.to/2wYvvRw Un produit qui se vend bien quand on cible le bon public et ce, dans plusieurs niches : cuisine, cat lovers, déco…

 

a) Un titre sous la forme d'un slogan : attirer l'attention.

Une seule phrase suffit.

N’hésitez pas à employer des points d’exclamation.

Exemple : « Matins félins, matins câlins ! »

Cette phrase peut être au minimum mise en gras et pourquoi pas avec une police de titre.

 

b) Description et bénéfice du produit

- Une ligne ou deux pour dire ce qu'est le produit : par exemple "Notre Tasse (ou mug) à thé ou café avec sa forme en  tête de chat conviendra aux boissons chaudes ou froides."

- Une ligne ou deux pour expliciter le bénéfice que procure le produit :

"Des petites oreilles et des motifs incrustés pour représenter les moustaches, les yeux, la bouche et nez donnent à cette tasse la forme sympathique d’un chat. Servie dans deux coloris noir ou blanc, elle intègre superbement un service de table et place vos instants de convivialité sous le signe de la légèreté."

 

c) Susciter le désir : un ton plus poétique, une mise en situation… faite appel aux émotions !

"Vos petits-déjeuners et vos pauses-cafés auront la saveur des sourires et de la positivité avec cette tasse à l'humour indéniable et fera s'extasier vos invités venus partager un instant de complicité."

 

d) l’Appel à l’action : forcer la décision d’achat du lecteur.

Une ligne courte, sous la forme d'un titre ou slogan pour appeler à l'action et susciter une décision de la part du lecteur. On utilise plus volontiers l'impératif dans cette dernière phrase :

" Prenez une pause de bonne humeur !"

 

2 - La fiche technique

 

Généralement appelée " Caractéristiques"

Légalement, le vendeur est tenu d'informer le consommateur des caractéristiques d'un produit. Aussi, notre client s'attend dans une prestation de rédaction à avoir cette partie de la "fiche technique" dans le travail que l'on va lui livrer.

On saute une ligne en général après les textes descriptifs que l’on a vu plus haut, puis l’on expose les caractéristiques techniques du produit sur une ligne dédiée à chaque fois, caractéristique par caractéristique. La liste suivante n'est pas exhaustive, le rédacteur peut juger nécessaire d'ajouter une ligne pour un des aspects des caractéristiques d'un produit.

 

  • Catégorie : très important pour le SEO, elle permet de redire la nature du produit comme "Tasse", "mug" ou "Sac à main femme" ou encore "Pantalon homme"

 

  • Occasion : permet d'expliquer à quel moment ou à quelle occasion utiliser le produit : "Professionnel", "Sortie", "Cérémonie", "Repas ", etc.

 

  • Compatibilité : certains produits électroniques par exemple peuvent être compatibles avec d'autres ou avec des marques spécifiques : IOS ou Androïd, un type de machine à laver, une marque de voiture, etc.

 

  • Matériaux : il s'agit de dire ici si le produit est fait à base de polyester, de PVC ou de cuir... Bref, la matière en question. Pour certains produits, il peut y en avoir plusieurs. NB : on précise pour les métaux précieux le nombre de carats comme la nature du cuir par exemple "Cuir de Vachette" ou "Cuir Synthétique"... De même pour les tissus, on peut aller plus loin en précisant "Laine de Cachemire" ou "Fil d'Écosse"... La règle vaut pour toutes les matières. NB2 : vous avez intérêt à ne surtout pas négliger cette partie de la rédaction quel que soit votre produit, car légalement, vous êtes tenu d’informer le client sur la chose vendue et autant vous dire que les matières et la composition d’un produit font partie de ses qualités dites « essentielles » par la loi.

 

  • Dimensions : toujours commencer par "Longueur", puis "Largeur", puis "Hauteur" et au besoin, "Profondeur"; pour certains produits comme les habits ou les bijoux, il peut s'agir des "Tailles" et non des dimensions, ou encore comme pour les jouets, l'âge à partir duquel on peut confier le produit à un enfant. Parfois, il s'agira d'écrire les dimensions et de créer une autre ligne pour l'une de ces caractéristiques. Attention, souvent pour les tailles, un produit peut être composé de plusieurs éléments de tailles différentes. Exprimer les tailles en cm ou en mm pour les petits objets.

 

  •  le poids : exprimé en mg ou en grammes ou encore en kg

 

 

II - LA RÉDACTION APPROFONDIE POUR LE PRODUIT WINNER

Pour les produits dits "winner" ou les produits que le propriétaire de la boutique va tester à la vente par la publicité, tout l'effort de rédaction consiste à vendre.

On peut utiliser la méthode AIDA (1), mais également des méthodes alternatives. Dans tous les cas, on vise à convaincre le lecteur de passer à l'action et d'acheter le produit. Notons que l'on ne change rien concernant la fiche technique ou la partie "Caractéristiques".

 

1 - La méthode AIDA

Elle est exactement la même que dans la partie I. On ajoutera cependant plusieurs phrases pour atteindre un texte autour de 250 mots. Cela bien entendu, plus pour le référencement SEO que pour abreuver notre acheteur d’informations substantielles.

En effet, plus vous aurez de mots, moins votre lecteur les lira tous, mais plus vous dégagerez une impression de professionnalisme… donc votre acheteur se sentira en confiance.

Attention toute fois à ne pas transformer votre fiche de produit en encyclopédie ou en véritable boutique mono produit à l’intérieur d’une boutique multi produits. Ainsi, pour rester cohérent, on recommande de ne pas (trop) dépasser les 800 mots.

 

On ne négligera cependant pas le confort du lecteur en mettant en avant les avantages du produit ou les bénéfices par exemple en allant à la ligne à chaque avantage et en incrustant des images, logos ou symboles comme une encoche verte, des astérisques, des nombres ou des points de couleur.

 

Toujours dans la partie "I" (intérêt), on essaiera de répondre aux éventuelles objections des visiteurs. Par exemple en expliquant que le collier lumineux pour votre chien fonctionne grâce à des LED, des petites lumières issues d'un courant électrique à très faible fréquence et qu'il n'existe donc aucun risque d'électrocution, même dans l'eau pour l'animal. Ou que tel produit est composé de produits 100 % naturel et n'abîme pas la peau, les ongles ou les cheveux...

 

 

2 - Les méthodes alternatives:

 a) Raconter une histoire. Littéralement !

Réellement, il s'agit de raconter une histoire autour d'un produit.

Bien entendu, on veillera à parler du produit et de ses bénéfices au fil de l'histoire.

Cette technique est souvent plus aisée pour broder sur l'histoire de la marque, mais s'avère redoutable quand elle est utilisée pour parler d'un produit. En effet, les gens n'achètent pas forcément le produit lui-même, mais plutôt l'impression, la sensation que le discours fait ressentir autour du produit. C'est pour cela que dans les publicités à la télévision, les acteurs se mettent en scène dans des registres émotifs très prononcés : comme la sérénité pour une voiture de luxe, la joie pour des biscuits, la passion pour des parfums, etc. Vous vendez ici, une expérience imaginative, vous aidez votre lecteur à se projeter. Il arrive même très souvent que l’on achète finalement que l’histoire. Souvenez-vous de la publicité des « Choco Suisse », on est d’accord que beaucoup parmi ceux qui en ont acheté l’on plus fait pour le petit garçon disant « Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice ». Et bien voilà, vous avez compris. De même personnellement pendant longtemps, j’ai acheté le café Carte Noire autant à cause de la musique qu’à cause du fait qu’il était associé dans les publicités à une musique attractive et à chaque fois à une histoire d’amour…. Oui, je suis à mes heures un consommateur fragile !

 

b) La qualification du client par les questions.

Petite variante très utilisée par les marketeurs : poser des questions au lecteur.

Il a été prouvé qu'une personne qui vous répond "oui" une 1ere fois, est plus susceptible de continuer à vous dire oui. Puis plus, une personne vous dit oui, plus elle est susceptible d’accéder à votre proposition. C’est pourquoi, dans cette technique, l’on répète des questions, ainsi le lecteur qui répond oui à toutes a infiniement plus de chances d’acheter le produit à la fin. En effet, il se sent conserné, il a la sensation que la marque lui parle personnellement et surtout, qu’elle le comprend. Ainsi, il s'agit de demander aux personnes si elles aiment ceci, si elles en ont marre de cela avant de lui offrir le produit comme la solution.

Plusieurs questions peuvent ainsi s'enchaîner :

 

"- Vous en avez marre des boutons d'acné ?

- Vous voulez enfin avoir une peau douce, lisse et agréable à regarder ?

- Mais vous ne voulez pas dépenser une fortune dans des produits qui ne marchent pas ?

- Vous voulez une solution testée, approuvée et sans danger ?

Ne cherchez plus ! Peau Lisse est la solution à tous vos problèmes !"

 

On note qu'ainsi, le lecteur est de plus en plus qualifié au fil des interrogations, un  peu comme dans un filtre ou un entonnoir. Un premier « oui » emmène nécessairement le lecteur à lire l'interrogation suivante, car la curiosité est piquée au vif et l'attention est captée dès la première question.

À l'issue de la séquence de questions, la curiosité est à son paroxysme, et le lecteur voudra en savoir plus sur le produit miracle. Mais également parce qu'en répondant oui à chaque question, il a l'impression que vous avez cerné son problème spécifique, que vous le comprenez et donc que vous avez la meilleure solution pour lui.

 

Il ne reste plus qu'à lui présenter les bénéfices du produit comme dans la méthode AIDA , de lui exposer une mise en situation idéale dans laquelle le produit vendu a fait son effet, puis de l'appeler à passer à l'action.

 

Il existe d'autres méthodes évidemment. Mais celles-ci ont prouvé être les plus efficaces et les plus faciles à mettre en œuvre dans une séquence que l'on va répéter sur des dizaines de produits de la même boutique.

 

BONUS

Il est possible de copier des images et calibrer les tailles directement dans la section de rédaction de Shopify. Très utile pour les winners: une image parle plus que 1000 mots ! Dès lors, je vous suggère d’incruster dans vos rédactions des images de logo de type « Offre exclusive », « Edition limitée », « Nouveauté » etc…

 

Certains thèmes proposent des "légendes" pour les images dans le logiciel de rédaction, n’hésitez donc pas à rédiger vos fiche produits comme un article de blog ou de journal avec des images « légendarisées ».

 

On peut incruster des vidéos depuis Facebook, Youtube, Vimeo etc., directement dans la fiche produit exactement comme sur un blog ou une autre page du site depuis le logiciel de rédaction. Si une image parle plus que 1000 mots, imaginez la vidéo qui combine 1000 images et le son ! On conseille volontiers d’avoir la même vidéo sur votre page de produit que celle que vous avez utilisé pour la publicité. Mais il est possible de mettre plusieurs vidéos… n’hésitez pas ! Le top pour certains produits est d’avoir une vidéo qui montre comment on l’utilise, comment on l’assemble ou comment on l’allume etc.

 

Changer les tailles des titres et titrer les sections de de vos texte en rend la lecture plus aisée.

 

Faire attention et vérifier sur un mobile comment s'affiche le texte et ajuster les sauts de lignes, le centrage des textes, etc. en fonction d'un affichage optimale. La rédaction de la fiche de produit est aussi une prouesse esthétique et pas seulement un tas de mot jetés dans un espace de rédaction.

 

Travailler constamment en utilisant l'aperçu de la page produit en live. En fonction des thèmes, les polices de caractères, les tailles et parfois  les couleurs peuvent exiger une personnalisation dans le but d'un affichage optimal.

 

Tant que faire se peut, mettre un espace avant les ":" et les points du genre "!" ou "?" c’est toujours plus agréable esthétiquement parlant.

 

Souligner systématiquement les liens hypertexte afin que le lecteur sache qu'il va ouvrir une nouvelle page ou se retrouver dans une autre section du site ou de l'appli. Vous pouvez même les afficher dans une couleur différente. Et en plus, cela favorise le référencement SEO.

 

Ne pas hésiter à consulter des blogs et des vidéos tutos sur les techniques de rédactions utiles à un bon référencement. Comme la répétition des mots clés en début de texte ou les hyperliens qui renvoient vers d’autres parties de votre boutique en ligne.

 

Enfin, vous savez que chez WEB REUSSITE, nous pouvons prendre en charge la rédaction de tout ou partie de vos fiches produits, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Bon e-commerce 


9 commentaires

  • Golaseile

    Buy Cialis From Canada roliFruino brand cialis online motaappart Buy Trazadone

  • gfzNVsQpbc

    LEIwuTonQPDyVal

  • xJHPVIgampYsn

    MAZWQFUoLDTxBE

  • eFWxAmXcU

    mNtQLhvn

  • AbSvzprsje

    mLZFvDSXfCV

Laissez un commentaire