FACEBOOK ADS : DROPSHIPPING, TUTO ET METHODE POUR TESTER UN PRODUIT EN 2019

FACEBOOK ADS : DROPSHIPPING, TUTO ET METHODE POUR TESTER UN PRODUIT EN 2019

Arnaud Théo BUFFET, fondateur et codirigeant de WEB RÉUSSITE,
Juriste de formation, je suis consultant en création et développement d'affaires depuis plus de 12 ans. Mindset et Marketing inventif sont les deux piliers de mon enseignement auprès des néo- entrepreneurs. Je suis un spécialiste de la publicité avec Facebook Ads. D'ailleurs, Facebook en 2018 m'a sélectionné parmi les 55 spécialistes qui composent le cercle Facebook Business Connect France.
Passionné par l'e-commerce et notamment le dropshipping depuis 2017, je modère des communautés francophones sur Facebook dont Ecom Millionnaire et Shopify DropShipping Ecommerce France.
Vous pouvez me retrouver dans le groupe officiel de WEB RÉUSSITE :
https://www.facebook.com/groups/549924252043488
Me contacter directement sur mon profil personnel ici : https://www.facebook.com/theo.buffet
Et pour contacter mon associer : https://www.facebook.com/Mehdiidjen

PROTOCOLE - TEST DU PRODUIT

Méthode à jour en Mars 2019


Tu as “trouvé” un produit dit “winner” sur Ali Express ou un fournisseur similaire. Celui-là, tu le sens bien ! Et tête baissée, tu l’intègres à ton store Shopify, voire même, tu crées une boutique “mono” autour de lui... Tu choppes une vidéo sur Youtube et quelques heures plus tard, te voilà sur Facebook Ads, et tu t’apprêtes à envoyer du trafic sur ta page de vente... Mais quelques jours s’écoulent, tu as déjà dépensé 80€ ou 100€ parce qu’entre campagne trafic ou conversions ATC, tu ne sais pas vraiment quelle est la formule gagnante. Pourtant, ce produit devrait se vendre ! c’est sûr !

Et bien en réalité, ce n’est pas si sûr que cela !

Nous approchons chacun un produit avec notre subjectivité, nos réflexions et nos idées personnelles puisées dans notre histoire, notre éducation, nos expériences… c’est que ce l’on appelle le
préconçu... et autant te dire que rien n’est plus faussé que le préconçu.
Le marché est toujours un vaste univers dont nous ne saisissons qu’une fraction. Pour en avoir une vue plus large, il te faut impérativement des données (data). Ces données ont pour but de t’aider à trouver ton profil type d’acheteur pour un produit et le marketing que tu mets en place pour le vendre : sexe, âge, localisation, catégories socioprofessionnelles, revenu moyens etc.
Parfois dans le prix, la présentation dans la boutique, ou peut-être même la publicité, quelque chose nous échappe. Mais on oublie bien souvent que le produit en lui-même doit déterminer nos
stratégies marketings: la publicité doit réussir l’exploit de parler au cœur du public, mais c’est le produit encore qui doit nous aider à déterminer quel est ce public intéressé... Or, avec la publicité Facebook, il faut être à la fois stratégique et méthodique pour maîtriser un outil particulièrement technique.

Ce tuto a pour but de t’aider à déterminer grâce à Facebook Ads si ton produit a un potentiel commercial ou si tu es en plein fantasme !
En principe, si tu sais réaliser un ciblage correct, dès lors que tu as une publicité attractive, que ton offre sur ta page de produit est crédible ( tant dans son prix que dans son esthétique), la phase de testing devrait être couronnée de succès. Encore faut-il savoir cibler et comprendre comment marche un bon testing de produit.


Ici, la seule et l’unique phase de test du produit nous intéresse. Le retargetting, le scaling et les techniques plus avancées d’optimisation du ciblage et de prospection avec les audiences similaires, font l’objet d’autres tutos bientôt disponibles dans un guide plus complet.

L’époque où l’on pouvait se contenter d’investir 5€ sur un AdSet et avec un scaling maladroit arriver à 5k€ est révolue.

FB Ads est beaucoup plus technique dans son fonctionnement depuis les mises à jour de son algorithme de ces deux dernières années et surtout à cause de la concurrence.

Un système qui fonctionne sur le principe des enchères (pertinence et budget)  quand beaucoup d’acteurs entrent dans la danse, appelle à utiliser des méthodes plus élaborées. Parmi elles, il s’agit déjà de toucher un public plus large et ce n’est pas un seul AdSet à 5€ qui le permet... Donc, je te l’annonce franchement et sans détour, Facebook Ads exige du budget dès le départ. En dessous de 300 €, tu as peu de chances d’avoir un test de produit sérieux. Sans de bonnes data pour évaluer la rentabilité et le potentiel commercial de ton produit, il est aussi rentable de mettre son argent de poche dans une grille de loto !

Ceci dit, le 1er réseau social du monde reste sans conteste le moyen le plus sûr de réaliser des ventes et de développer une affaire. Pour peu, bien sûr, que l’on garde à l’esprit la règle d’or du commerce: présenter le bon produit au bon public. Ce qui paraît simple ici est en réalité plus complexe, surtout pour les débutants. Les vidéos Youtube, les articles des blogs spécialisés et même le Facebook Blueprint (sorte de mode d’emploi de Facebook Ads), ne donnent pas actuellement une ligne de conduite homogène, objective et la plus universelle possible qui permettrait d’initier un démarrage gagnant dans l’utilisation de Facebook Ads pour un produit donné. C’est le but de ce protocole.


C’est en voyant des dizaines de néophytes perdre des sommes considérables sans résultats, alors que ces mêmes aventuriers sont souvent étudiants ou demandeurs d’emploi en quête d’un surplus financiers que semble promettre le drop shipping, qu’il m’est apparu nécessaire de compiler une bonne fois pour toute un modèle à suivre.

Le présent protocole est adapté pour tester un produit et l'offre marketing (Produit/Pub/public/Prix/présentation). Mais évidemment il peut être répété pour tester un seul aspect de l'offre, la publicité par exemple ou le prix. A chaque fois, je te conseille de recommencer à zéro avec des campagnes et des AdSet tout neuf, en gardant tous les autres aspects du protocole et notamment le nombre d'AdSet et le nombre minimum de jours de diffusion.


J’ai essayé de faire au plus simple et de rester le plus pédagogue possible. Aussi n’hésite pas si tu as des questions, des remarques ou des suggestions, à les laisser en commentaire. De même n’hésite pas à me dire si tu trouves ce travail utile et si cela vaut la peine que j’aille plus loin dans ce guide de la publicité FB adapté à l’e-commerce et plus spécialement au drop shipping.


Ici, j’évoque les pré-requis d’une publicité (I) qui vont te permettre de déterminer si ton produit est un winner potentiel ou s’il vaut mieux le changer, puis je te montre comment déterminer un public grâce à l’audience et au ciblage (II) et enfin, je te guide pas à pas dans la création de tes AdSet de testing (III)


I - LA PUBLICITÉ

La publicité que tu utilises pour présenter ton produit au public doit obéir à 10 règles:

Règle n°1- Ta publicité doit être une vidéo.

Bien sûr, images, carrousel, expérience plein écran... d'autres formats sont possibles. Mais en phase de testing du produit, privilégie la vidéo. Tu verras que sur FB, tu as une publicité toutes les 5 ou 6 publications. C’est slots représentent la réserve des publications sponsorisées. FB réserve une immense majorité de ces slots à la vidéo.

Règle n°2 - Ta vidéo doit ABSOLUMENT être originale.

Tu ne peux te contenter de pomper une vidéo de Youtube et la diffuser en l'état et encore moins télécharger et réutiliser une vidéo piquée à un concurrent sur Facebook. En effet, il y a de fortes chances que des dizaines de personnes aient déjà diffusé cette même vidéo sur FB et l'algo va la reconnaître. Elle sera donc pénalisée dans ses impressions. FB ne veut pas de violation du droit d’auteur, mais surtout veut donner à ses utilisateurs une expérience de contenu varié.

Règle n°3 - Pour avoir une vidéo originale

- change au moins les 3 premières secondes
- Retravaille au moins les textes et le logo
- change la musique ou la bande son.
- Place des images en HD pour ta miniature

Si ton produit n’a pas de vidéo exploitable sur Youtube, à toi d’écrire le script d’un nouveau film à partir des vidéos que tu trouveras dans la partie « creative common » de tes résultats de recherche sur Youtube.

Règle n°4 - Ta vidéo doit être orientée sur la verticale

= format 5:4 ou au pire carrée. Facebook et Instagram sont conçu pour une navigation de haut en bas. Donc plus ta vidéo prend de l'espace en vertical, plus elle est visible de l'internaute.

Règle n°5 - Ta vidéo doit être de la meilleure qualité possible

Facebook et ses appli associées vont de toute façon re-compresser la vidéo et tu perdras en netteté. Si tu débarques avec une vidéo en dessous de 720p, tu auras un truc horrible, ton public va tiquer, FB va sanctionner.

Règle n°6 - Ta vidéo doit faire entre 40 et 57 secondes

Malgré les idées reçues et même si FB indique que la vidéo doit faire moins de 15 secondes...
C'est une question de logique: plus tard, tu feras des audiences similaires (LLA) sur les personnes qui ont vu x% de ta vidéo (VV). Si ta vidéo fait 20 sec, les personnes qui l'auront vu à 25% n'en auront vu que 5 sec... tu comprends bien que l'on est plus proche de la vue accidentelle que de la personne qui s'est penchée sur le sujet et s'est intéressée à ce que raconte ta vidéo. Tandis que si elle fait 57 sec, ces mêmes personnes en auront vu près de 15 secondes et là, on a des gens qui ont vu ton produit et se sont donné le temps de l'identifier, peut-être même de s'y intéresser.
Si ta vidéo doit faire ici, moins d'une minute, c'est à cause d'Instagram qui n'accepte pas les vidéos de plus de 60 secondes.
Le mieux serait donc d'avoir une vidéo spéciale pour Insta et une autre spéciale pour FB (mais ça demande plus d'argents car plus de tests sur plus d'audiences).
Nos tests ont montré que pour FB, le format idéal pour avoir des LLA VV de qualité, il te faut idéalement une vidéo d'environ 1mn40... dans ce cas les LLA VV95% (audiences similaires aux personnes ayant vu 95% de ta vidéo) vendent comme des fous car elles sont ultra qualifiées !

Mais dans la phase de validation du produit, on peut se contenter d'une seule vidéo pour se simplifier la vie et ménager le porte-monnaie.

Règle n°7 - Les 3 premières secondes de ta vidéo, c'est le Graal!

C'est ici que tu dois attirer l'attention, avoir la séquence de ta vidéo la plus impressionnante (quitte à la répéter plus loin dans la vidéo): couleurs, mouvements, tout est important. Les gros budgets testent d'ailleurs plusieurs fois la même vidéo en ne variant que les 3 premières secondes.

Règle n°8 - la dynamique des images est importante

= Eviter les vidéos avec des séquences trop longues en ralenti. Préférer des changements d'image ou une animation de texte à l'écran toutes les 2 secondes. Seuls les textes comportant une information importante peuvent rester à l'écran jusqu'à 5 secondes. Plus ta vidéo est dynamique, plus elle a un
effet hypnotique sur ton public…

Règle n°9 - Attention! 20% de texte max !

L'ensemble des textes ne doit pas dépasser 20% de ta vidéo:
Préférer donc des textes guère plus gros que des sous-titres et une dizaine de phrases au maximum. Sinon, FB pénalise. Bref, ta vidéo doit être tellement parlante qu'elle se passe de mots!

Règle n°10 - Un contenu attrayant

Le but de ta vidéo n'est certainement pas d'aborder de façon complète l'aspect technique de ton produit, mais d'en présenter les bénéfices de façon ingénieuse.

RECOMMANDATION: Le travail de vidéaste ne s'improvise pas. N'hésite donc pas à faire appel à un technicien sur un site de type Fiverr ou 5euro .com pour s'en occuper.

Maintenant que tu as ta publicité, il s'agit de déterminer auprès de quelles audiences tu vas la diffuser.


II - LE CIBLAGE ET LES AUDIENCES

Créer des audiences avec Facebook Ads, c'est l'art de trier et de sélectionner un ou des publics auxquels tu vas présenter ton offre et auxquels tu vas exposer ta publicité.

Pour créer les audiences, personnellement, je n'utilise que très rarement les Statistiques d'Audiences (Audience Insight). D'une part, parce que les résultats sont difficiles à lire, d'autre part, parce que les tailles des audiences des pages indiquées sont souvent différentes quand tu les entres directement dans le gestionnaire d'audience ou dans l'AdSet au moment du paramétrage de ton audience.
Personnellement, je n'utilise Audience Insight que lorsque je ne connais absolument pas le marché et la population.

Créons donc nos audiences à partir du gestionnaire d'audiences :

Pour s'y rendre: Menu sandwich > Tous les outils > audiences > bouton vert "créer" > "Audience sauvegardée".
Et j'en crée le plus possible... 20, 30 ou plus... comme ça, c'est fait. 1, j’aurais du choix pour
sélectionner les 10 audiences sur lesquels je fais mon testing et j’aurais des audiences pour élargir ma prospection si mon produit passe le test des data.

La difficulté va résider dans le fait de trouver des centres d'intérêts à cibler. Pour cela avec une méthode, ça va mieux.
Considérons pour l'exemple, qu'ici l'on teste le produit sur le marché francophone. Voici les paramètres de mes audiences qui ne changent pas sauf produits particuliers:

- Résidents
- Pays: France*
*uniquement, je veux garder une cohérence culturelle de ma population. Il n'y a que lorsque je teste en anglais, que je mettrai plusieurs pays. Certains conseillent d'ajouter Belgique, Canada, Suisse etc... Je conseille plutôt de prospecter les autres pays dans des AdSets, voire même des campagnes à part lorsque le produit sera validé.
- âge: 21-59 ans*
* En dessous de 21 ans et au dessus de 60 ans, mes CPM (coût pour mille impressions) seront certes moins chers et j'aurais sans doute plus de trafic, mais ce sont des populations qui, pour les plus jeunes, n'ont pas de moyens de paiement ou pas de budget et pour les plus âgées, sont un peu frileuses à l'achat sur Internet. Les premiers ont tendance à ajouter au panier sans acheter, les seconds à visiter le site et s'en aller... dans les deux cas, ils pourrissent mes stats)
- Sexe: H+F
- Langue : Français (Tout)

Pourquoi UN seul centre d'intérêt (cdi) par audience ?

Premièrement, parce que le ciblage de Facebook est particulièrement précis et pointilleux. Ainsi, quelqu’un qui s’intéresse à une voiture, peut tout à fait s’intéresser à une Peugeot ou à une Mercedes-Benz, mais celui qui s’intéresse à l’une, ne ressemble pas forcément à celui qui s’intéresse à l’autre : niveau de vie, lieu de vie, profession, âge… des nuances démographiques différencient parfois énormément 2 personnes qui s’intéressent à la même chose. Ainsi, mon client peut être parmi les fans de Peugeot mais jamais parmi les fans de Mercedes-Benz. Du coup mettre Peugeot et Mercedes-Benz dans la même audience serait une erreur : Facebook, va montrer (imprimer) dans le fil d’actu des fans de Mercedes-Benz alors que je ne réaliserai jamais de vente dans cette catégorie. En clair, je dépense de l’argent inutilement sur cette population.
Deuxièmement, et on y reviendra un peu plus loin. Lorsque l’on met plusieurs AdSet dans la même campagne en utilisant la duplication, celles-ci ne se chevauchement pas, c’est-à-dire que dans une audience, FB va exclure automatiquement les personnes qui appartiennent également à une autre audience. En effet, une personne peut manifester un intérêt pour les voitures en général, s’intéresser aussi en même temps à des Peugeot et à des Mercedes-Benz, elle appartient alors aux 3 audiences. Ainsi, si j’ai 3 AdSet sur les 3 audiences différentes et que j’utilise la technique de la duplication : Voiture (350k personnes de plus de 25 ans résidant en France et parlant français), Peugeot (2,6 M de personnes avec les mêmes critères) et Mercedes-Benz (2,4 M de personnes), mes 3 AdSet ont des audiences comme suit :

Résident

France
25 à 65+ ans H+F
Français (tout)

Pour Voiture :
Voiture moins Peugeot et Mercedes-Benz
= 180 k personnes

Pour Peugeot
Peugeot moins Voiture et Mercedes-Benz
= 1,7 M personnes

Pour Mercedes-Benz :
Mercedes-Benz moins Voiture et Peugeot
= 1,6 M personnes

Et Ainsi, si j’ai, dans la même campagne, 10 ou 30 AdSet avec chacun une audience déterminée avec un seul centre d’intérêt, chaque AdSet reste strictement dans son couloir de ciblage et ne déborde pas ou alors de façon très marginale, sur les couloirs des autres. Comme ici, les personnes qui
s’intéressent aux voitures, mais ne s’intéressent ni aux Peugeot, ni aux Mercedes-Benz représentent 180 000 personnes sur 350 000. Cela marque donc l’importance de cibler le plus d’audiences possible car dans le jeu des ciblages exclusif, c’est bien mon acheteur type que Facebook va rechercher dans chaque audience sans risque de répéter ma publicité sur les mêmes populations.
Troisièmement, et c’est souvent l’explication la plus rependue pour justifier que l’on ne mette qu’un seul cdi sur l’audience d’un AdSet, mon acheteur type se trouve souvent plus volontiers dans des audiences plus que d’autres. Ici par exemple, si je vends une Chevrolet de type citadine, les petits modèles se vendent à partir de 10 090 €. Je suis sans doute plus dans la gamme des Peugeot dont les 106 commencent à 10 850 € que des Mercedes Classe A qui elles se vendent à partir de 27 650 €.
Après avoir testé plusieurs audiences, je déciderai peut-être d’investir plus d’argent sur le centre d’intérêt Peugeot que sur l’intérêt Mercedes-Benz, parce que le 1er m’aura rapporté 3 ventes alors que le deuxième 1 seule… évidemment, ce n’est ici qu’une illustration : les résultats du testing ont justement pour but de m’indiquer quelles sont mes audiences gagnantes, c’est-à-dire rentables.

Le tout étant de déterminer le maximum de centres d’intérêts pour disposer du maximum d’audiences possibles et dénicher ainsi les audiences gagnantes.

Pour dénicher mes cdi :

je peux utiliser les suggestions de FB bien sûr.
Dans tous les cas je déniche les cdi en fonction d'un schéma.
Admettons que je vende une robe avec laquelle je veux m'inscrire dans le prêt à porter haut de gamme (entre 100 et 300 €),
Ici, du coup, je ne vais garder que les femmes.
Je ne te cache pas que je vais utiliser Google comme un fou en entrant des phrases du type "Top des marques de prêt à porter féminin"...
Mon schéma se compose en général de 6 catégories de centres d'intérêts. Mais suivant les produits, je peux en avoir 5 seulement ou plus de 6.

Dans certains cas, par exemple, si je vends des coques de téléphone portable, je vais entrer des "comportements" et non des cdi comme "propriétaire d'un iPhone 7" ou des données démographique du genre "fête son anniversaire dans 30 jours" ou "Parent d'un enfant de moins de 3 ans)... le bon sens préside ici, en fonction du produit que je vends.

Dans notre exemple donc: pour une robe haut de gamme que je vends plus de 150 €, je vais cibler des femmes qui s'intéressent à des thèmes en lien avec mon produit et ma stratégie marketing... en gros, les femmes susceptibles d'acheter mon produit à ce prix là :


Catégorie de cdi 1= Termes génériques du produit et des marchés visés

> Robe
> Robes*
> Robe de soirée
> Jupe
> Habillement
> Vêtements pour femmes

* note que parfois, je me retrouve avec absolument le même cdi avec la même orthographe (parfois 2, 3 ou 4 fois. ) Par exemple "cuisine". Dans ce cas, si les audiences dépassent toutes plusieurs
centaines de milliers de personnes, je ferai pour chacun des intérêts, un AdSet à part. Sinon, soit j'évite ces cdi, soit je les regroupe exceptionnellement sur un AdSet dans la même case.

Catégorie de cdi 2= Marques connues et reconnues en lien avec la thématique*

> The Kooples
> Isabelle Marant
> Guess (habillement)
> Maje
> Sézane

*J'aime particulièrement cette catégorie et bien souvent, je la privilégie dans les AdSets que je diffuse. T'as remarqué qu'ici, je n'ai pas entré Pimkie, Promod ou Morgane... c'est que je vise justement du prêt à porter avec une certaine gamme de prix. Les robes en moyenne se vendent 250 à 300 € chez Isabelle Marant, tandis qu'elles sont plus entre 30 et 80 € chez Morgane. Tu comprends que si je vends une robe à 150 €, les fans de Morgane vont flipper devant mon prix, tandis que celles d'Isabelle Marant, seront plus réceptives. Cette catégorie d'intérêts me permet de mieux calibrer mon acheteur naturel.

Catégorie de cdi 3 = Emissions de télévision, événements, célébrités et influenceurs en relation avec la thématique du produit.

> Les Reines du Shopping*

* attention, des fois une de mes catégories de cdi ne comporte pas beaucoup, parfois pas du tout de cdi à tester, ça arrive, c'est la vie !

Catégorie de cdi 4 = Magazines, journaux et documentation dans la thématique :

> Cosmopolitan
> Glamour
> Vogue
> Marie Claire
> Elle (Magazine)


Catégorie de cdi 5 = Magasins, enseignes et sites web qui vendent ce produit*

> Galleries Lafayete
> Asos.com
> TopShop

* Là aussi, souvent, on a le choix dans une variété d’acteurs qui ne visent pas toujours les mêmes publics. Etre sélectif ici, me permet donc de m'adresser à un public précis en fonction de mon produit, de mes prix et de mon langage marketing. C’est pourquoi, je ne garde pas La Redoute par exemple, qui pratique des prix trop bas par rapport à mon offre.


Catégorie de cdi 6 = Marchés voisins et marchés plus larges dont notre produit n’est qu’une catégorie.

> Mode
> Shopping et Mode
> Fashion
> Accessoires de mode
> Prêt-à-porter
> Aubade
> Victoria’s Secrets


Donc, comme tu peux le voir, sans forcer, j'ai déniché près de 30 centres d'intérêts que je peux cibler. A chaque fois, je ne retiens pas forcément tous les cdi de la catégorie ou ceux que FB me suggère, mais ceux qui sont le plus alignés sur le marché que je vise. Ici, je vise surtout des publics capables de donner à une robe une valeur de 150€. Si je proposais un produit à 30€, j'aurais d'avantage visé des cdi comme "C&A", "Kiabi" ou "Zalando"... de même, en général je zappe les cdi qui réunissent moins de 70k de personnes.

Tu as vu aussi que j'ai des audiences de tailles différentes en fonction du cdi. Ici on varie de 100k à 27M. Pourtant, je vais garder le même budget pour chaque audience. C'est que la pertinence de ma combinaison "[ciblage] + [pub]" va être un indicateur très important pour me dégager le profil de mon acheteur type. Et puis, FB est plus intelligent que moi pour trouver mon acheteur, donc je le laisse faire en donnant à chaque AdSet toutes ses chances niveau budget.

Pourquoi Ne pas Affiner les Audiences ?

Je ne vais pas affiner mes audiences par "Acheteurs actifs" ou "Shopping en ligne".
Pourquoi? Parce que les acheteurs actifs sont moins de 400 millions sur tout Facebook. Or, presque la totalité des dropshippeurs du monde (et sans doute plus de 10 000 en France) affinent par « acheteurs actifs » et donc ciblent cette population. Il en revient que le CPM sur cette catégorie est particulièrement cher.
Or, si ta publicité développe un indice de pertinence élevé (8 ou plus), et un bon CTR (CTR tout< 5% CTR clic < 3% ), il emportera beaucoup d’enchères, même parmi les acheteurs actifs.
De plus, les acheteurs actifs étant seulement des personnes qui ont cliqué sur le bouton "Acheter" durant le mois écoulé, ils ne sont pas forcément de vrais acheteurs. Donc, tu n'as pas des données aussi fiables qu’on le croit. Les personnes qui ont appuyé sur le bouton « Acheter », tout au plus ont visité un site web, mais vraisemblablement seulement 3% d’entre eux ont acheté. Tandis qu'il est
probable que parmi les 1,8 milliards de personnes n’ayant pas appuyé sur le même bouton, tu trouveras aussi environ 3% de futurs acheteurs. Sans affiner sur les acheteurs actifs, je génère assez régulièrement en test de produit des taux de conversion supérieur à 6 voire 7%. Le tout étant que ta vidéo soit canon, que ta page de produit soit attrayante et ton prix sympa pour le public visé.


Pourquoi exclure certains cdi ?

Par contre, je vais exclure quelques centres d'intérêt:
> Drop Shipping
> Ali Express
> Shopify

Je ne te fais pas un dessin, c'est parce que je ne veux pas que ma publicité soit exposée aux autres dropshippeurs... mais je veux également limiter le nombre de gens qui connaissent AliExpress et qui se font une mission de venir commenter pour "avertir" que le produit y est moins cher ou crier à l'arnaque.
Avant j'excluais aussi Amazon, DHGates, cDicount, Price Minister et surtout Wish ("Souhait" en Français)... en clair, les gros sites qui constituent une concurrence imbattable au niveau des prix et des délais. Mais force est de constater que ces « big players » sont tellement connus du public maintenant que les tailles des audiences en souffrent énormément quand on les exclut.

J’utilise un tableau sur Excel qui ressemble un peu à cela au final et qui me permet de garder la trace de mes ciblages et tenter une audience rapidement sans la rechercher une heure dans le Business Manager ( cf.page suivante)

Catégorie Choix Pays, âge, sexe et
placements et exclusions Centre d’intérêt Taille
finale
1 - Termes génériques du produit et des marchés visés FR, 21 59 ans, Fil FB+Insta

Exclure :
Ali Express Drop Shipping Shopify Robe Robes
Robe de soirée Jupe Habillement Vêtements pour femmes 440 K
5,2 M
650 K
1,6 M
8,6 M
5,5 M
2 - Marques connues et reconnues en lien avec la thématique FR, 21 59 ans, Fil FB+Insta

Exclure :
Ali Express Drop Shipping Shopify The Kooples Isabelle Marant Guess (habillement) Maje
Sézane 130 K
340 K
1,3 M
950 K
210 K
3 - Emissions de télévision, événements, célébrités et influenceurs en relation avec la thématique du produit FR, 21 59 ans, Fil FB+Insta

Exclure :
Ali Express Drop Shipping
Shopify Les Reines du Shopping 87 K
4 - Magazines, journaux et documentation dans la thématique FR, 21 59 ans, Fil FB+Insta

Exclure :
Ali Express Drop Shipping Shopify Cosmopolitan Glamour Vogue
Marie Claire Elle (Magazine) 850 K
990 K
1 ,1 M
1 M
2,4 M
5 - Magasins, enseignes et sites web qui vendent ce produit FR, 21 59 ans, Fil FB+Insta

Exclure :
Ali Express Drop Shipping Shopify Galleries Lafayete Asos.com TopShop 1,7 M
1,1 M
570 K
6 - Marchés voisins et marchés plus larges dont notre produit n’est qu’une catégorie FR, 21 59 ans, Fil FB+Insta

Exclure :
Ali Express Drop Shipping Shopify Mode
Shopping et Mode Fashion Accessoires de mode
Prêt-à-porter Lingerie
Victoria’s Secrets 150 K
11 M
4,5 M
7,1 M
450K
2,2 M
900 K
7 – Comportements Si besoin
8 – Données
démographiques Si besoin



Maintenant que j'ai définis mes publics, il est temps de créer les AdSet.


III - L’ADSET

L’AdSet ou Ad Sets est un anglicisme composé de deux mots « Ad » pour « annonce » ou
« publicité » et « Set » qui vient de « settings » et se traduirait par « réglages », « paramétrages » etc. dans le gestionnaire de publicité, Facebook l’a maladroitement traduit par « ensemble de publicité ».
L’AdSet est donc l’ensemble des réglages que l’on effectue sur la diffusion de la publicité : Placements = plate-forme de diffusion comme Facebook, Instagram ou Messenger ou encore localisation sur la même plate-forme de la diffusion : la colonne de droite, le fil d’actualité, la story ou la Maketplace etc. Budget, Horaires de diffusion, type d’appareil : mobile, ordinateurs etc. l’AdSet permet des définitions et des types de diffusions publicitaires plus complexes encore. Mais le but de ce protocole n’est pas de tous les voir, mais plutôt de s’attacher aux paramétrages qui permettent de tester si un produit sera vendable ou pas.
Enfin, c’est sur l’AdSet également que l’on choisit l’objectif de conversion d’une campagne : vue de contenu, ajout au panier, initier paiement, achats etc.
Il ne faut pas confondre l’AdSet et l’audience. L’audience est le public que l’on détermine à partir d’une combinaison de paramètres démographiques et de centres d’intérêt comme plus haut et que l’on attache ensuite à un AdSet. Mais un AdSet peut avoir plusieurs audiences et fonction des campagnes ou des placements que l’on initie.

A - Infos préliminaires:

• Les exemples d’audiences données ici, ne le sont qu’à but d’illustration. J’ai conscience qu’en Général, les produits vendus dans le drop shipping sont le plus souvent sélectionnés pour susciter de l’achat impulsif. La zone d’impulsivité moyenne à l’achat en France se situe autour de 30€. On admet d’ailleurs qu’au-delà de 50€ le produit, ton client aura un réflexe défensif et réfléchira sérieusement avant d’acheter. A titre d’information, on estime qu’un acheteur se décide après avoir vu le produit entre 7 et 12 fois. On comprend bien du coup, que la seule phase de testing offre souvent un volume de vente relativement limité puisque ton produit arrive devant des personnes qui le voient pour la 1ere fois. Aussi, en guise de résultats, avec une dizaine d’AdSet en circulation à 10€ sur 10 audiences différentes, il faut que tu t’attendre à une moyenne de 7 à 15 ventes par jour pour peu que ton offre marketing (la page de produit, le prix, la qualité de la publicité) soient le plus irréprochables
possibles. Mais c’est une source d’espoir, puisqu’en e-commerçant averti, tu sais que c’est surtout ton re-targetting et ton back end (email, sms, chat, courriers…) qui vont te générer le plus de revenus.

• Garde à l'esprit qu'une phase de testing n'a qu'un seul but : de valider le produit.
Ce n'est pas ici que l'on gagne vraiment de l'argent, ce n'est pas ici non plus que l'on va scaler et ce n'est toujours pas ici que l'on s'attaque aux LLA. Cependant, dès à présent, on veut faire des ventes. On ne cherche pas à savoir si le public aime le produit, mais si il l’achète. Dans l’achat réside l’argent et on n’est pas là pour boire l’eau des pâtes, mais pour mettre du beurre dans les épinards !

• Tu ne dois pas tomber amoureux du produit ! Les data disent la vérité.
Nous procédons à un testing, précisément pour avoir des data. Et le produit peut être invalidé par les data.

Même si tu as déployé des efforts énormes pour créer ta boutique, ta page produit, travailler une vidéo ou la faire travailler... peu importe, les data donnent leur avis et leur avis est irrévocable. Ne sois pas sentimental... ça ne va pas de paire avec les affaires. Il y a des millions de produits, des milliers de marchés. ne t'acharne pas sur un produit qui ne vend pas ou que, pour une raison ou
une autre, toi, tu n'arrives pas à vendre. Même si à la base, ce produit toi, "tu le sens bien", laisse parler les data.

• Faire un choix parmi les audiences
Nos tests ont montré que les audiences qui convertissent le mieux avec un budget entre 5 et 15€ ont une taille entre 1,2 et 1,6 millions de personnes. Ce n'est pas une règle pour autant, mais quand je dois choisir entre deux centres d'intérêt, je privilégie celui qui me dégage une taille d'audience dans cette grandeur.

• Nos testings se font sur des AdSet à 5 ou à 10 € par jour...
Mais une astuce peut consister à mettre plutôt 6 ou 11€ sur les AdSet pour emporter plus d'enchères sur ceux qui font justement du 5 ou du 10 € par AdSet.

• Nous préconisons 10 AdSet en conversion achat.
Pourquoi 10 ? Les testings que nous faisions avant le dernier trimestre 2018, nous les faisions sur 5 ou 6 AdSet. Comme nous sommes plus souvent à 10€ qu’à 5€, le coût quotidien pèse très rapidement dans la balance. Cependant à partir de fin octobre, il semblait de plus en plus évident que les data étaient de meilleures qualité avec plus d’AdSet en circulation. Ainsi 10 AdSet en général permettent d’avoir entre 150 et 400 visites par jour si la publicité est correctement accueillie par le public… ainsi après 3 ou 4 jours pour valider le produit, on peut initier un retargetting immédiatement sur les visiteurs, de même que des LLA qui ont suffisamment de data pour être de bonnes qualité.
Autre intérêt de lancer 10 AdSet, c’est que l’on lance 10 audiences. Comme le montre le tableau plus haut, avec 10, on balaye beaucoup plus largement la population susceptible de s’intéresser à notre produit. On peut choisir certes de privilégier une catégorie parmi les 5 ou 6, mais on peut choisir aussi de tester par exemple 2 audiences par catégorie etc…
Comme je le disais en intro, on a tous des préconçus vis-à-vis du produit et l’on a tendance à prendre nos opinions et nos ressentis pour des généralités. Mais en réalité, on n’est jamais sûr à 100% de là où se trouve notre acheteur le plus motivé. Par exemple, si tu cibles un produit pour l’hygiène bucco- dentaires, tu as plus de chance avec des audiences qui tournent autour de la famille, les enfants, les parents que véritablement les dents, les marques de dentifrice etc… (Histoire vécue !)
Evidemment, on comprend que 10 n’est qu’un nombre standard… en réalité, si tu peux tester 20 AdSet, ne te gêne pas, plus tu as de data, mieux c’est !

• La période de testing varie entre 3 et 7 jours.
C'est donc un budget de testing pour un seul produit que l'on estime entre 300 et 350 €

• CTR, CPM, indice de pertinence ou autres statistiques, c'est bien de les regarder,
Mais on ne va pas se voiler la face, seules les ventes comptent. Ici, je n'entre pas dans les détails du vocabulaire des stat. La méthode présentée ici a une part d'universel et est pensée pour les gens qui débutent et ceux qui gardent à l'esprit que le but c'est de vendre, pas de devenir un expert de l'AdSet.
Simple remarque sur l’indice de pertinence (que tu vois au niveau des « publicités » à partir de 500 impressions) : celui-ci peut varier de 1 à 3 points sur 10 en fonction des jours de la semaine et du

nombre de jours de circulation sur le même AdSet. C’est une donnée qui ne doit pas beaucoup t’émouvoir en phase de testing et même après si l’AdSet se révèle réussir des ventes… tu es en conversion achat et non en interaction, donc on privilégie la vente plutôt que la qualité de
l’engagement sur le post. Cependant, nos observations montrent qu’en dessous de 5, le CPM de l’AdSet a tendance à être chers (donc les impressions se raréfient). Si l’on a une moyenne sur les AdSet qui descend en dessous de 6 dans les 3 premiers jours, c’est que vraisemblablement la publicité n’est pas de bonne qualité. Ces observations ne doivent pas t’empêcher de surveiller les commentaires et les réactions de type


Enfin, si l'on n’évoque que très peu le ROAS ici ou le CPA, c'est que ce sont des indicateurs dont on se sert beaucoup plus après avoir validé le produit. Dans la phase d'exploitation du produit (c’est-à-dire une fois qu’on la validé et que l’on décide d’investir temps et argent dessus), on est beaucoup plus précautionneux dans l'analyse de nos data, surtout pour les scaling.


B- Pourquoi la Campagne en Conversion Achat ?

1 – Comment Facebook Diffuse et optimise la publicité

Chose très importante à savoir, Facebook Ads imprime toujours par similarité: c'est dire qu'il va imprimer ma pub sur l'écran de quelqu'un qui ressemble à une personne qui a eu un comportement positif à l'égard de ma vidéo ou de mon image. L'ensemble de ces infos sont stockées au sein de mon compte publicitaire (et non au sein du pixel comme certains le fantasment).
En fonction de l'objectif que je fixe à ma campagne publicitaire, FB va imprimer en prenant en compte les personnes qui ont atteint l'objectif de campagne ou qui s'en sont rapprochées le plus possible.
En Campagne de Conversion Achat, plus mon internaute est allé loin dans le parcours d'achat, plus FB va rechercher des profils qui lui ressemblent. Il serait donc absurde de faire des campagnes en
trafic par exemple. Les campagnes en ATC qui sont très prisées de beaucoup de formateurs n’ont pas démontré chez nous, une efficacité spectaculaire… au contraire même, elles sont plutôt coûteuses et ne génère guère de ventes.

Cette similarité des impressions, FB la fait en conservant par défaut, un clic sur la publication pendant 7 jours et une vue pendant 24h... c'est la fenêtre d'optimisation. On peut la changer mais nous, on ne la touche pas en phase de testing de produit. D'ailleurs on ne la touche que très rarement. A moins de jouer avec des milliers d'euros par AdSet, les résultats ne différent guère d'une fenêtre de conversion à l'autre.

2 – Conséquences de l’optimisation des impressions sur l’Intelligence Artificielle de Facebook Ads

Le combo [Similarité + Fenêtre d'optimisation] explique un phénomène que tu constateras de temps en temps : lorsqu'un AdSet commence à s'emballer et générer des ventes, les autres obtiennent de meilleurs résultats également. Ainsi, sans raison apparente, parfois, tu te retrouves sur une journée à faire 15 ventes là où tu en faisais péniblement 5 ou 6 et des AdSets qui vendaient peu, te sortent 2 ou 3 commandes dans la journée. L'inverse est également vrai...

La raison en est, que l'optimisation se fait au niveau du compte publicitaire, dans Facebook et non dans le pixel (d'ailleurs le pixel n'est qu'un œil qui permet à FB de voir ce qui se passe sur un site, il n'a pas de mémoire et il ne chauffe pas...). L'intelligence artificielle est localisée au niveau de la campagne, encore plus qu'au niveau de l'AdSet. Ainsi, dans ses impressions par similarité, la campagne privilégie les profils qui se ressemblent d'un AdSet à l'autre. Si bien que les ventes s'envolent ou s'effondrent souvent de la même façon sur une même journée.
Cela conduit donc à un choix:
Lorsque tu vas sélectionner parmi toutes les audiences, celles que tu va privilégier dans les 10 de départ, si tu gardes des audiences très variées en taille et en catégories d'intérêts, tu donnes à FB un éventail large dans lequel repérer ton client. A l'inverse, si tu gardes une cohérence, par exemple en privilégiant des marques ou des magazines, tu vas donner à FB un profil beaucoup plus serré et avoir une prospection plus homogène... de même tes clients seront plus homogènes plus rapidement.
Cependant, dans ce cas, tu seras rapidement limité en populations et en cdi et si tu as peu de résultats dans une catégorie, cela ne veut pas dire que tu n'aurais pas eu plus de chance dans une autre. Le choix t'appartient.

Par ailleurs, lorsque tu auras validé ton produit et que tu utiliseras Facebook Ads pour son exploitation, si des AdSet qui donnaient de bons résultats pendant plusieurs jours s’effondrent d’un coup, avant de les couper définitivement, donne-leur une seconde chance: coupe l’AdSet en
question, fait une duplication de l’AdSet le plus performant de ta campagne et remets le centre d’intérêt de l’AdSet que tu viens de couper en remettant tous ses paramètres avant effondrement: placement, budget etc... en principe, l’AdSet retrouve une nouvelle jeunesse et les ventes repartent, tant que tes publicités ne souffrent pas du phénomène dit de “L’Ad fatigue” souvent dû à
l’épuisement de l’audience et d’un taux de répétition dépassant 3.

C - Protocole de création des AdSet

Je suis ce protocole pour créer les campagnes et paramétrer mes publicités :


ETAPE 1- Fais tes campagnes en conversion achat

Ici, c’est simple, dans ton gestionnaire de publicité, tu vas au niveau des campagnes et tu fais utilise le bouton vert “+créer”. Tu choisis "conversion" au niveau des objectifs de ta campagne.

Donne un nom cohérent à ta campagne en prenant en compte le fait que tu vas placer dessus plusieurs “Ensemble de publicités” ou AdSet. Exemple :
“ Robe SAMANTHA [TEST] - Conv ACHATS”

L’objectif de conversion se décide au niveau de l’AdSet après avoir choisis de faire une campagne « conversion ». Même si tes objectifs apparaissent en gris ou en rouge, c’est simplement FB qui te dit en gros : « nous n’avons pas reçu de nouvelles de votre pixel pour cet événement dans les 15
derniers jours, ou nous n’avons jamais vu cet événement sur votre site ». Tu t’en fous, tu es là précisément pour réaliser cet objectif, que ce soit pour la 1ere fois depuis un moment ou depuis toujours.

ETAPE 2- Un centre d’intérêt unique par AdSet

Quand tu crées un AdSet, tu crées une audience dessus avec un centre d'intérêt et seulement un. Tu peux ici utiliser une des audiences que nous avons déjà fabriquées plus haut en choisissant « utiliser une audience sauvegardée ». L'audience doit faire minimum 70k personnes, mais essaie plutôt de dépasser le million de personnes quand tu as le choix entre 2 cdi qui se ressemblent.
N’oublie pas de décocher “Elargir les centres d’intérêt lorsque cela blabla” !


ETAPE 3 - Placement = Fils d’actualités uniquement ( celui de Facebook et/ou d'Instagram )

Dans la phase de testing produit, ne diffuse que sur Fil d'actu FB et fil d'actu Insta (si les tailles de tes audiences ne varient pas trop avec ou sans l'un des deux fils d'actu, sinon, 2 AdSets peuvent s'imposer: un sur Fb et l'autre sur Insta), les autres placements, retire-les. C'est qu'il faut le plus souvent des vidéos et des fichiers avec des tailles spéciales ou des animations spécifiques pour les stories ou les autres placements.
Pour la market-place: quoi que très tentante, en réalité la rentabilité est nulle. On l’a testée et on l’a rejetée. Il y a plus de personnes qui vendent des produits que d'acheteurs et le peu d'acheteurs sur la marketplace recherchent des affaires au rabais... à moins de proposer un produit à un prix dérisoire, tu exposes ta pub à des gens sans le sous.
Si tu vends des produits qui s’y prêtent, tu peux ne diffuser que sur les appareil mobiles. Mais en principe, ici, il n’y a pas de raison de toucher à quoi que ce soit, surtout en phase de testing.
De même, il est inutile de ne privilégier que les appareils connectés en wifi. Avec le développement de la 4G et du smarphone, la plupart des gens qui naviguent depuis un mobile ont le réseau qui s’y prête. C’est vrai en France et dans les pays les plus riches.

Choisis un nom pour ton AdSet qui te permettra de bien l’identifier et qui contient le plus d’infos possibles pour l’analyser avec un simple passage de souris. Exemple:

Elle Magazine - FR - F - 21 59 ans - Fil FB + Insta - 2,3 M - 10€ - 01/03/19
=
Nom du cdi - Pays ciblé - Sexe - âges - Pacements - taille de l'audience après placements - budget aloué - date de lancement de l'AdSet.


ETAPE 4 - Placer ta publicité sur l’AdSet

A l'étape de la publicité, sur ton 1er AdSet et sur le 1er seulement, tu vas "créer une publicité" non pas "utiliser une publication existante". Ici en principe, tu connais la procédure : tu entres ton texte, tes liens, ton bouton “Acheter” etc...
Donne un nom à ta publicité qui te permettra également de l’identifier plus tard comme: Robe Samantha - Vidéo 1

Voilà ta campagne, ton AdSet et ta pub sont opérationnels.


ETAPE 5 - Relever le numéro du post
On va avoir besoin du numéro de la publication. On a absolument besoin de faire converger tous les AdSets vers la même vidéo. Ainsi, tous les likes, les clics et les commentaires sont affectés à un et un

unique post. Et niveau preuve sociale et viralité de la publication, cela change complètement le game.
Si tu es complètement débutant sur FB Ads, tu as remarqué que si l'on crée une publication depuis le gestionnaires de publicité, celle-ci n'apparaît pas sur le mur de la page... cela ne veut pas dire qu'elle n'existe pas et encore moins qu'elle n'est pas adressée à un public. C'est ce que l'on appelle le "shadow post" ou le "dark pots". Facebook te permet de publier sur ta page avec des images, vidéos, sondages etc. pour animer ta communauté, interagir avec tes fans. Et de l'autre côté, discrètement, te permet de diffuser des publicités payantes pour un produit ou un service donné. Nous, ici, on est absolument dans le 2nd cas. Cela évite que notre communauté voit des publicités qui ne lui seraient pas forcément adressées ou adaptées à notre community management.

Pour relever ce fameux numéro de post, dans ton gestionnaire de publicité (Menu sandwisch > Gestionnaire de publicité), ta nouvelle campagne apparaît. Sélectionne-là.
Rends-toi au niveau des "publicités pour 1 campagne".
Tu devrais voir la publicité avec son nom et sa photo en miniature. Sélectionne-là avec la petite case tout à gauche;
Parmi les menus du tableau (sur la même ligne que le bouton vert "+créer"), "aperçu" apparaît. Clique dessus.
Ta publicité apparaît dans un aperçu dans une pop-up.
En haut à droite de la pop-up, tu as une petite flèche qui sort d'un carré. Clique dessus.
Un menu déroulant te permet de voir plusieurs types d'aperçus. Choisi un de ceux contenant les mots " Facebook avec commentaires "...
Dans une nouvelle fenêtre, ta pub apparaît seule.
Dans le navigateur au dessus de cette fenêtre, tu as un numéro de plus de 10 chiffres précédé du mot "post"
C'est ton numéro de publication: copie-le ou relève-le, on va en avoir besoin.


ETAPE 6 - Dupliquer le 1er AdSet

Une fois que tu as terminé ton 1er AdSet avec la publicité dessus, alors, tu peux le dupliquer. Ca va sans dire, mais ça va mieux en le disant, ça se passe au niveau de l'onglet "Ensemble de publicités". Si tu veux tester ton produit sur 10 AdSet, fais 9 copies de ton premier AdSet, si c'est sur 5, fais 4 copies...
Je te conseille cependant de tester sur au moins 10 AdSet pour toucher le spectre le plus large de tes acheteurs.
Le fait de dupliquer ton AdSet évite le phénomène de chevauchement d'audience: tes AdSet ne vont pas se concurrencer et le taux de répétition ne devrait pas dépasser les 1,5 sur chaque AdSet avant un bon moment.
Chacun des AdSet a exactement la même publicité qui lui est attachée. Mais pour t'assurer de tout bug, au niveau "publicité", rends toi à "utiliser une publication existante" et rentre le numéro du post que tu as relevé.


ETAPE 7 - Ne changer que le centre d’intérêt pour chaque copie
Sur chaque copie, change seulement le centre d'intérêt. Toujours un seul et un unique cdi. De même, tu peux « utiliser une audience sauvegardée » et rentrer une des audiences que l’on a déjà fabriquée.

Cela te fait donc 10 AdSet avec 10 audiences différentes, mais tous les paramètres de placement, de budget et de diffusion sont conservés.
Dans le nom de l’AdSet, n’oublie pas retirer la mention “copie” qui peut t’induire en confusion plus tard. De même, pou nommer ton AdSet, évite les noms du genre “AdSet n°1”... donne plutôt un nom unique qui commence par exemple par le centre d’intérêt qui la principale variable de tes settings.

FAQ :
-----
❓ Dois-je programmer le démarrage de mes AdSet à 5h du matin ?

Ce n’est pas obligatoire. Mais pour leur lancement uniquement, c’est pas plus mal. Tes AdSet commencent à imprimer au moment où petit à petit les gens se connectent à FB ou Insta et remportent plus facilement des enchères en disposant de tout le budget au moment où il y a plus de public. D’ ailleurs, il est préférable de régler le démarrage de tes AdSet à 6h45 puisque c’est vers 7h du matin que se lèvent la majorité des Français.

❓ Puis-je couper mes AdSet entre minuit et 6 heures du matin pour concentrer la dépense du budget quand il y a des gens connectés ?

Je le déconseille. FB prend en compte les dynamiques de connexion des gens et de ton public. Tu remarqueras dans les graphiques notamment de Shopify, que tu as des heures durant lesquelles tu as plus de trafic que d’autres. Ces data sont précieuses pour FB qui sait adapter son budget. De plus, tu verras avec la pratique que les visiteurs de nuit ont tendance à acheter plus que ceux de la
journée. C’est qu’à des heures déraisonnables, les gens ont un comportement déraisonnable. Enfin, si tu as une fenêtre d’optimisation qui enregistre 24h chaque vue de ta vidéo, tu fausses la dynamique de ton AdSet qui n’a que 18h de visibilité et qui te le fera payer très cher au moment du scaling.

❓ Quel jour de la semaine est-il préférable de lancer mes AdSet ?

En réalité, cela n'a pas beaucoup d'importance si tu as des audiences très larges et surtout si tu cibles plusieurs pays dans des populations très larges.
Mais le samedi a démontré être un jour plus rentable que d'autres. Afin d'avoir des AdSet plus performants le samedi, il est préférable de lancer les publicités le jeudi matin. Cela se vérifie surtout si tu vends des produits à destination des familles, de la déco, de la cuisine et des animaux...
Pour la mode en revanche, le lundi semble plus vendeur. Il n'y a pas d'explications rationnel, sinon peut-être que la reprise de la semaine créant du stress, les consommateurs ont tendance à se défouler dans le shopping en ligne.
Enfin, les derniers jours et les 1ers jours du mois semblent plus propices, sans doute parce que les salaires tombent sur ces périodes.


ETAPE 8 - "L'AdSet Booster"

Son nom vient du fameux "booster la publication" que tu vois sous les post des pages Fb que tu administres. Comme lui, l'AdSet booster se fait à partir d'une campagne en interaction.
Son but ici est de booster l'ensemble de nos AdSets en apportant à la vidéo un surplus de preuve sociale.

C'est bien une Campagne Interactions ou PPE (Payée Par Engagement) qui doit nous ramener des "j'aime", des commentaires et des partages.
D'une part, les personnes qui voient des "j'aime" ont tendance à entrer dans la danse et imiter les autres (merci l'instinct grégaire)
D'autre part, les interactions sont enregistrées par FB comme des réactions positives à une publication. FB va l'imprimer d'avantage et d'avantage de gens cliqueront sur ta publication, parce qu'elle leur paraît validée par d'autres... CTR et indice de pertinence s'en porteront mieux... Donc avec le même budget, tu vas toucher plus de personnes... c'est un cercle vertueux.
D'ailleurs, lorsque le nombre de "j'aime" dépasse les 1000, la publication récolte d'avantage d'impressions et donc de réactions.
C'est donc dans une nouvelle campagne l'on crée cet AdSet.

Ensuite l'audience qu'on lui attache se rapproche de notre acheteur de base ou de notre avatar client puisque pour la 1ere fois on va affiner une audience avec plusieurs centres d'intérêts. On va mettre plusieurs centres d'intérêt de la même catégorie dans la même case et affiner avec une autre catégorie de plusieurs cdi également.
Ainsi dans l'exemple suivant :
Résidents France 21-59 ans Femmes
> Robes, Habillement, vêtements pour femmes
+affiner par:
> The kooples, IKKS, Guess, Isabel Marant
+affiner par:
> Cosmopolitan, Elle, Glamour, Vogue
+Exclure:
> Ali Express, Drop Shipping, Shopify

Au niveau de la taille, on recherche tout de même le CPM le moins élevé possible. Donc, on va privilégier une taille la plus grande possible et éviter de descendre en dessous de 500k.

Pour le budget, on mettra 5 ou 10€ comme pour nos AdSet en conversion achat... mais en réalité, ici, il n'y a pas de règle. Si tu veux mettre 50€ par jour, libre à toi.

NB1: Pour le pays cible, je ne suis pas allé acheter des interactions au Sri Lanka… ce serait stupide. Parmi les interactions, des personnes cliquent sur le lien ou le bouton de ma publication et visitent la page de produit. Dans quelques jours j’entends faire des LLA sur les visiteurs de mon site web. Je
veux évidemment qu’ils ressemblent le plus possible à mes acheteurs. Donc à moins de vouloir pourrir mes data, j’évite absolument de montrer ma publication à un public non pertinent a fortiori, parce qu’ici mon pixel est déjà installé sur mon site.

NB2 : il est peu probable, mais cela arrive, que la campagne interaction amène des ventes... la plupart du temps celles-ci sont affectée à un des AdSet dans la campagne de conversion. Cela est dû au chevauchement des audiences parce qu’ici, l’AdSet sur la campagne en Interaction entre
nécessairement en concurrence d’impression d’avec les AdSet en conversion achat. Ce n’est pas très grave, mais il faut le savoir.

Pour le placement, le seul fil d'actualité Facebook nous intéresse ici.
Après avoir créé la campagne, nous venons de paramétrer notre AdSet booster .

A l'étape "publicité", on utilise une "publication existante" et on entre le numéro de notre post publicitaire.


ETAPE 9 - La période d’essai

Si tu as un budget de 10€ par AdSet, laisse tourner 3 jours pleins sans rien toucher. Attention, c’est très important de bien disposer de 72h. Si tu as programmé le démarrage de tes pubs à 6-7h du mat, je te conseille de ne prendre une décision que le 4e jour. Si tu as des AdSet à 5€ par jour, laisse tourner 5 jours.
Considérons cela comme la période d'essai.

Le facteur temps ici joue pour que l’AdSet s’optimise correctement au niveau des clics (il les conserve 7 jours), mais également le facteur argent dépensé : A l’heure actuelle et en moyenne sur 7 jours, acquérir un acheteur qui va payer un produit entre 20 et 30 € revient à dépenser 5 à 15€ en publicité FB. En donnant 3 jours et 5 jours à nos AdSets, on leur octroie à chacun entre 25 et 30 € pour réaliser une vente. Tu comprends bien que si ta vente n’intervient qu’après 50€ dépensés, il y a un petit souci.

Enfin, le nombre de ventes sur le nombre d’impressions est un indicateur de performance… en principe dans ce protocole, 1 AdSet à 10€ sur la France devraient réaliser entre 800 et 1500
impressions par jour… de même pour des produits de moins de 30€, si tu n’arrives pas à en vendre 1 pour 1000 personnes, c’est que tu ne vises pas les bonnes personnes ou que ton offre a un soucis. L’exemple de la robe à 150 € permet au moins de préciser un points : plus vous vendez un produit cher, plus le coût pour avoir un acheteur (CPA) va être élevé. Compter en moyenne 50% du prix de vente. Si vous vendez un article à 100€, votre CPA a plus de chance d’être à 50€ plutôt qu’à 10.
De même, le CPA ne s’analyse jamais à l’instant de la vente, parce que si vous faites une ventes à 00h01 alors que vous avez dépensé 0,20€, cela ne veut rien dire. Tout au plus regarder le CPA à 24h, sinon au bout de 7 jours.

FAQ :
----
❓ Si j'ai un AdSet qui performe à plusieurs ventes avant la fin de la période d'essai, dois-je le scaler tout de suite?

Honnêtement, je ne le conseille pas. Un AdSet peut faire 2 ventes pendant 3 jours de suite et s'écrouler le 4e ou avoir des journées de fou et des journées merdiques ; scaler prématurément surtout en vertical (augmentation du budget), ça revient souvent à se retrouver avec un AdSet foireux qui dépense beaucoup mais optimise très peu. Préférer attendre que l'AdSet se gorge de data sur 5 à 7 jours au moins. FB indique que la phase d'apprentissage de votre AdSet est complète lorsque celui-ci réalise 50 événements de conversion en 7 jours... si vous êtes en conversion achat, il faut que votre AdSet ait réalisé 50 ventes en une semaine... avec des budgets de 5 ou 10€, c'est peu probable.
Un peu de patience. Ici on est en phase de test de produit. Une fois celui-ci validé on pourra mette en place des stratégies plus proactives.


ETAPE 10 - Le verdict des Data

Après la période d'essai ton produit a du potentiel si:

a) Tu as 40% des AdSet qui ont vendu au moins une fois

b) Si avec le fruit de tes ventes, tu es financièrement à l'équilibre ou que tu n'es pas en dessous de 20% de ton point d'équilibre*

* L'équilibre ici à ne pas confondre avec la notion plus avancée de ROAS d'équilibre, ici on est à
l’équilibre lorsque vous déduisez de votre chiffre d'affaire (les recettes des ventes) l'achat de votre produit, la tva import, les frais d'abonnements à Shopify et aux appli… et la publicité Facebook et que le résultat est positif ou proche de zéro.

c) Si tu as un ou plusieurs AdSet qui ont réalisé au moins 1 ventes par jour tous les jours. (C’est l’AdSet gagnant)

Si tu n'as pas au moins a), b) ou c), zappe ton produit.

Le plus souvent, tu as les 3 en même temps ou aucun des 3, ce qui rend la lecture de tes résultats aisée.
Si tu n'as aucun des 3, soit le problème vient du produit, soit de tes pubs, soit de ta page produit... il faut une analyse plus approfondie pour le déterminer. Dans tous les cas, estimons que ton offre en l'état ne passe pas et il vaut mieux chercher un autre produit et commencer une nouvelle aventure.

Si tu as au moins un des points plus haut, félicitations, tu as un produit exploitable. J’ai bien dit exploitable… pas winner!
Tu peux retravailler ta fiche produit, réévaluer ton prix, revoir ta vidéo afin d'avoir le plus de ventes possibles et plus de rentabilité.
En outre, il va falloir maintenant penser à un retargetting agressif, tester de nouvelles audiences sur de nouveaux AdSet (le but est d’avoir des dizaines d’AdSet gagnants) et grâce aux LLA, tu vas pouvoir travailler des audiences plus qualifiées avant de passer au scaling. C'est aussi ici, si ce n'est déjà fait, que tu vas construire un back-end performant: offres bundle, upsells, relances e-mail...
Tu l'as donc compris: maintenant c'est à toi de transformer ton produit à potentiel en winner: c'est dire un produit dont l’exploitation te génère un bénéfice et qui te rapporte de l'argent au point que tu peux te payer.

45 commentaires

  • chloroquine diphosphate

    plaquenil 200 mg twice a day buy chloroquine online canada hcq medical abbreviation

  • prescription tadalafil online

    tadalafil india tadalafil online with out prescription tadalafil 5mg tab

  • azathioprine

    what is in chloroquine india coronavirus clorquine

  • cheap cialis

    tadalafil mechanism cialis generic tadalafil goodrx

  • incergy

    cialis on line

Laissez un commentaire